Flou/net


Cette ressource a fait l’objet d’une remise en forme afin de la placer dans une relation avec les programmes de 2015.


Cycle 4

  • Principales(s) notion(s) abordée(s) : Forme, couleur, espace.
  • Principales(s) question(s) travaillée(s) : La représentation ; image, réalité , fiction, / La ressemblance : le rapport au réel et la valeur expressive de l’écart en art.

Présentation:Les outils numériques offrent la possibilité de créer des effets de flou sur une image nette. Il a été demandé aux élèves de jouer avec cette fonctionnalité en lui donnant du sens. Ils devaient pour cela intervenir sur une image précédemment réalisée lors d’un travail sur l’image et l’illusion de la profondeur. Travailler sur une image numérique composée de plusieurs calques permettait des tâtonnements, des expérimentations multiples et finalement des choix raisonnés.

. Ils ont utilisé Internet et un logiciel qui gère les calques (Ex : Gimp, Photofiltre Studio, PhotoShop).
Les élèves devaient utiliser une banque imposée d’images libres de droit.
Le poste professeur était relié à un vidéoprojecteur permettant un visionnement collectif des productions et des références, ce qui est essentiel pour la verbalisation.


[Il me semble utile de décrire le contenu des séances et les exercices qui ont précédé le travail sur le Flou et le Net.
Lors d’une première séance, il avait été demandé aux élèves dans la banque d’images libres de droit, de choisir deux photographies : un paysage + une image dans le but de réaliser deux productions numériques.

Production n°1 : Les élèves devaient sélectionner et découper un élément en le positionnant de telle sorte qu’il apparaisse au premier plan dans le paysage.
Production n°2 : Ensuite, ils devaient sélectionner et copier ce même élément en le positionnant de telle sorte qu’il apparaisse cette fois géant dans le paysage
Le champ de références lors de la verbalisation a été le Surréalisme et en particulier Magritte. 

Une deuxième séance avait été centrée sur la "profondeur" .
Il avait été demandé aux élèves d’accentuer l’effet de profondeur de l’image n°1 en multipliant par duplications successives l’élément collé (calque) du premier plan. Ils devaient effectuer les redimensionnements et les positionnements des calques de telle sorte qu’une profondeur logique s’installe dans l’image. 
L’élément collé avait donc été dupliqué. - Le jeu des calques permet en effet de faire passer les éléments les uns devant les autres et donc de travailler la question des plans et de la profondeur de l’image.]


Séance consacrée au Flou et au Net.
- La séance a commencé par une rapide présentation des outils permettant d’introduire et de paramétrer du flou dans l’image.

Il a été demandé aux élèves de jouer avec cette fonctionnalité en lui donnant du sens. Les élèves devaient intervenir sur le fichier précédemment réalisé. : cette image figurative, multicalques. sur la profondeur. Ils ont joué avec les différentes possibilités de rendu du flou en manipulant les calques et en sélectionnant tout ou partie de l’image. Ils devaient enregistrer leur fichier quand le flou prenait dans leur production, selon eux, du sens (qu’ils devaient justifient par écrit). Ils pouvaient éventuellement utiliser d’autre fonctions s’’ils le jugeaient utile.
- Verbalisation : Au vidéo projecteur, affichage de quelques travaux + Autoportraits de Francis Bacon : Verbalisation à propos des signification possibles du flou dans les productions des élèves, dans le cadre de la "communication visuelle", et dans les peintures de Bacon - le flou en peinture, "l’artistique".
Quelques remarques : Il s’agissait là d’utiliser des fonctionnalités numériques puissantes : calques, effets, dans le but de produire du sens.
Ce travail peut bien sûr se relier à la pratique de la photographie pour peu qu’on dispose d’un matériel suffisamment performant qui permette de travailler la profondeur de champ.

Une suite a été donnée en salle d’Arts plastiques à ce travail afin d’articuler les pratiques numériques et les techniques traditionnelles avec pour hypothèse : la pratique du numérique enrichit peut-être la pratique de l’élève...en favorisant l’expérimentation et l’audace....

Mme F. Grassias, Professeur d’Arts plastiques, Collège Descartes à Antony - 92.