LES FABLES S’ANIMENT PRODUCTIONS D’ÉLÈVES DE 4e

, par Thomas Péan

.
.

Quelques productions d’élèves mobilisant des outils numériques (Stop Motion studio) dans le cadre de l’année La Fontaine (2021).

INTENTIONS :

Après avoir étudié quelques fables de La Fontaine dans le cours de Français (en 2021, nous fêtions son 400e anniversaire) , il a été proposé à des élèves de 4e, de les transposer dans des productions vidéo, réalisées en stop motion dans le cours d’arts plastiques.

Principales notions abordées : Narration visuelle / Temps / Image fixe, image en mouvement

Principales questions travaillées : Comment raconter une histoire en quelques images ? / Comment produire l’impression de mouvement à partir de plusieurs plusieurs clichés photographiques ? Comment animer des images ?

DISPOSITIF :

Par équipe de quatre, les élèves ont choisi une fable parmi une dizaine de textes proposés. Chaque groupe, s’est vu remettre une tablette numérique sur laquelle était installée l’application Stop Motion studio (gratuit) et un certain nombre de matériaux : pâte à modeler, papiers de couleur, petit matériel recylcé, etc...

En deux séances, ils devaient transposer la fable choisie en une courte séquence vidéo réalisée image par image, comme dans les premiers temps du cinéma.

Déroulement du travail en 2 séances

La première séance fut consacrée au modelage des « figures » et protagonistes en pâte à modeler et à la création des décors extraits des Fables choisies > premiers temps de concertation pour transposer l’esprit de la Fable dans une narration visuelle constituée de quelques images.

Pour la deuxième séance de travail, les élèves se sont employés à la réalisation de leur vidéo via l’application Stop Motion Studio en faisant appel à de nombreuses compétences sociales (savoir coopérer au sein d’un groupe, prendre des inititives, planifier un travail, etc..)

Compétences travaillées :

- Donner forme à son imaginaire dans un travail de création numérique
- Intégrer un travail de recherche d’information dans un texte pour produire une vidéo
- Adapater son projet en fonction des contraintes de réalisation et de prise en compte du spectateur.

Références artistiques :

- Etienne-Jules Marey (quelques chrnophotographies)
- Making of du premier film King Kong (Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack) en 1933
- William Kentridge, Second Hand Reading, 2008
- Nathalie Djurberg

Remerciements aux élèves de 4e du collège Debussy pour leur autorisation de diffuser leurs travaux.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)