Lettre de Rentrée 2018-2019

De Michel Gravot, IA-IPR d’arts plastiques, et Christophe Jouxtel, IA-IPR d’arts plastiques
à
Mesdames et Messieurs les professeurs d’Arts plastiques,
S/C de Mesdames et Messieurs les chefs d’établissements

Objet : Lettre de Rentrée Arts Plastiques

En cette rentrée 2018 le projet académique Versailles 2020 organisé autour de trois axes - réussir à tout niveau et dans chaque territoire, apprendre et agir dans le monde du 21ème siècle, mobiliser les intelligences - continue de définir les priorités de notre feuille de route collective en articulation étroite avec les enjeux phares de la politique éducative nationale.


Après la scolarité obligatoire, le lycée va être repensé afin de construire un réel continuum. L’objectif est de permettre à tous les élèves de consolider leurs savoirs fondamentaux, de s’ouvrir davantage encore au monde actuel et d’élaborer leur projet d’études pour mieux réussir dans l’enseignement supérieur. Le nouveau baccalauréat élaboré dans un souci d’équité, de fluidité et de simplicité, s’inscrit dans cette dynamique. Dans le cadre de cette réforme, et notamment au travers d’enseignements de spécialité, les champs disciplinaires font l’objet d’un approfondissement. Chaque professeur, au sein de sa classe et dans sa pratique disciplinaire, concourt également au travail sur des objets communs essentiels au parcours des élèves, tels l’orientation et la maîtrise de l’expression écrite et orale.

A tous les niveaux d’apprentissage (en CP, CE1, 6ème et en seconde), l’accent est mis sur une culture partagée de l’évaluation. Pensées comme des outils de pilotage pédagogique pour les écoles et les établissements, ces évaluations sont une photographie des compétences acquises par les élèves. Elles constituent des diagnostics réguliers et sont complémentaires des évaluations effectuées tout au long de l’année. Elles vous permettent de répondre au plus près des besoins de chaque élève, en particulier dans le cadre de l’accompagnement personnalisé qui est au cœur de la différenciation pédagogique et de la personnalisation des parcours du CP au lycée.

Les corps d’inspection seront mobilisés et à vos côtés dans la mise en oeuvre des réformes, dans la conduite d’expérimentations que vous pourrez mener auprès de vos élèves, dans la réflexion pédagogique et didactique que vous engagez au quotidien, individuellement et collectivement.

NOS MODALITÉS DE RENCONTRES :

En arts plastiques, vous serez particulièrement attentifs à votre implication dans le projet académique en cherchant à renouveler vos pratiques pédagogiques et à faire évoluer vos dispositifs de cours. La créativité est au cœur de notre enseignement. Elle doit, à toute occasion, favoriser l’initiative de vos élèves, leur engagement dans des démarches artistiques et la pratique dont le cours hebdomadaire est le lieu privilégié. C’est par une réflexion de leur part, évolutive, interrogative, confrontée à celle de l’autre, que nous contribuons à leur engagement pour penser, partager et mieux vivre ensemble.

Aussi favoriserons-nous toute opportunité de situations de mises en réseau, d’échanges et de confrontation qui contribuent à la dynamique d’évolution de notre enseignement et à sa mise en valeur.

Le travail du GRAP (groupe de réflexion en arts plastiques) nous y aide et nous vous inviterons, sur le site des arts plastiques de l’académie, à consulter les pistes de travail qui y sont développées. Nous souhaitons que s’y engagent de nouveaux professeurs, attentifs à mener des expériences et à s’inscrire dans des situations de recherche.

De même, les journées de formation de formateurs constituent autant de moments où, par la confrontation des pratiques, nous interrogeons tant la transposition de nos programmes en classe que le sens final que nous donnons à notre enseignement. Elles permettent de faire évoluer les contenus et la forme de nos stages disciplinaires. Ces stages sont transformés et adaptés aux objectifs de l’académie, notamment dans leur introduction de modalités hybrides faisant appel à la collaboration à distance ou en encourageant l’émergence de communautés de pratiques. La formation continue est inhérente au métier de professeur et nous vous invitons à vous inscrire aux dispositifs du Plan Académique de Formation avant le 28 septembre. Vous trouverez ici toutes informations nécessaires.

La réforme des lycées offre des opportunités nouvelles pour les élèves qui souhaitent intégrer une spécialité artistique dans leur cursus. En effet, outre une articulation à des contenus littéraires, il leur sera possible, dès lors, de l’associer à des enseignements scientifiques, économiques ou historiques et politiques. Le choix se fait véritablement à partir d’une réflexion de l’élève sur son parcours, qui le conduira à entrevoir les études supérieures envisagées. Aussi est-il important que dès le collège, les professeurs accompagnent l’élève dans tout son parcours et l’informent de ces possibilités nouvelles.

Le groupe d’expérimentation pédagogique (GEP) d’arts plastiques s’élargit cette année avec l’arrivée de nouveaux collègues. Certainement serez-vous sollicités pour partager vos expériences dans vos usages pédagogiques des technologies numériques et pour relater leur apport dans la spécificité de votre enseignement.

Les journées départementales, que nous souhaitons organiser dès le premier trimestre, vont donner lieu à des regroupements où nous vous informerons des points saillants de l’année scolaire 2018-2019 et leur incidence sur l’enseignement des arts plastiques (le rendez-vous de carrière, le « donner à voir » de notre enseignement, l’EAC, la réforme des lycées, la spécificité des groupes de travail, la classe post-BAC en arts plastiques).

NOS ENJEUX DE RÉFLEXION :

Dans vos pratiques, intervient déjà pour une bonne part la valorisation des productions de vos élèves, sous des formes variées et dans des lieux divers. Nous le remarquons dans nos visites de vos établissements et tenons ici à vous remercier de ces nombreuses initiatives, qui permettent de rendre compte du cheminement d’une pratique artistique en arts plastiques, au sein d’un parcours artistique et culturel dynamique et ambitieux. Nous vous encourageons à les multiplier et à les intensifier. Outre qu’elles témoignent de l’enseignement prodigué, elles permettent d’enrichir la perception d’élèves, et ce, dans un contexte où l’interdisciplinarité doit favoriser une évaluation croisée.

Le professeur d’arts plastiques invente des situations ouvertes, qui invitent à l’engagement, à l’expérimentation, à la prise de risque intellectuel, au questionnement, à la réflexion.

Par sa richesse, cet enseignement innovant stimule la curiosité et l’envie des élèves, contribue à leur réussite et à leur plaisir de s’engager.

Il est le lieu d’une forme pédagogique singulière, dans laquelle la pratique de l’élève, essentielle, prend la plus grande part.

Au travers d’une situation spécifique, les élèves sont invités à expérimenter et produire des réponses personnelles, à les mettre en oeuvre dans un processus de création, à prendre la parole pour confronter leurs réflexions et leurs idées. Plus éloquents dès lors que leurs propos abordent leurs cheminements personnels de pensée et de création, les élèves apprennent aussi à témoigner de leur réception des œuvres. Ils les interrogent avec plus de perspicacité et peuvent en apprécier les liens avec leurs productions.

Et la posture du professeur de permettre ainsi, par la situation d’apprentissage, une meilleure connaissance de l’art et de ses enjeux !

Un « halo d’ouverture » favorisant l’émergence « d’actes de liberté consciente » !

Nous vous souhaitons une très belle année scolaire, riche en initiatives, événements et projets artistiques.

Michel Gravot et Christophe Jouxtel

>>> Télécharger la Lettre de rentrée :

PDF - 316.2 ko