Propos d’élèves en lien avec le numérique / "Edward Hopper revisité"


Cette ressource a fait l’objet d’une remise en forme afin de la placer dans une relation avec les programmes de 2015.


Cycle 4

  • Principales(s) notion(s) abordée(s) : Forme, couleur.
  • Principales(s) question(s) travaillée(s) : La représentation / La narration / L’oeuvre, l’espace, l’auteur, le spectateur.
  • Principales Compétences du Socle visées :
    - Domaine 1 : Comprendre, s’exprimer en utilisant la langue française à l’oral et à l’écrit / S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes.
    - Domaine 5 : Les représentations du monde et l’activité humaine.

Présentation d’extraits de propos d’élèves d’après les notes rédigées par eux, notes qui leur ont servi de support pendant une verbalisation /débat en salle d’arts plastiques.
Déroulement : Quelques temps auparavant, un travail avait été réalisé en infographie en salle multimédia (deux élèves par poste).
Il avait été alors demandé aux élèves de modifier la signification du tableau d’ Edward Hopper « Nighthawks » (1942, huile sur toile, 84,1 x 152,4 cm, The Art Institute of Chicago) à l’aide du numérique. Un premier oral avait été effectué de façon informelle en fin de séance en salle multimédia. Plus tard, une sélection de trois productions a été présentée aux élèves. La question posée pour lancer le débat était "Comment leurs auteurs ont-ils modifié le sens de l’image de départ ?"
En un premier temps les élèves ont été invités à rédiger un court paragraphe sur chaque travail en mobilisant du vocabulaire.
En s’appuyant sur ces écrits mais sans les lire directement, un oral /débat a eu lieu.


Des propos d’élèves :

"Peu d’éléments ont été modifiés. Le fond à l’arrière-plan est le même, la couleur verte du sol aussi. Seuls quelques éléments ont été ajoutés : des poissons. Ils rendent l’ambiance plus sympathique. Ils donnent l’impression d’être dans un aquarium avec des poissons aux couleurs chaudes et contrastées. Cela change complètement l’atmosphère qui devient amusante. Les personnages ne sont plus que des parties décoratives de l’aquarium. L’effet créé est amusant et original."
"On peut penser que le restaurant est au fond de la mer et que les clients peuvent manger à côté des poissons. Des poissons ont été rajoutés mais on a gardé la nuit qui maintenant fait penser à des fonds marins qui ne seraient éclairés que par les lumières du restaurant.".
"L’ambiance n’est plus la même car les éléments de l’intrigue principale (personnes dans le bar) n’existent plus. On ne voit plus un bar presque vide mais un aquarium éclairé au néon. Le tableau est encore étrange mais il n’y a plus cette ambiance inquiétante."
"Le fait que les poissons cachent les clients du bar permet de renforcer cette idée (aquarium). (+ la légère distorsion des poissons, fait remarquer un élève). L’échelle des poissons n’est pas respectée, ce qui crée une ambiance loufoque très éloignée de celle , sinistre, de l’original." "Un effet de profondeur est réalisé grâce aux poissons ".

" Le lieu est inquiétant car c’est la nuit. Le fait d’augmenter la luminosité permet d’être en plein jour et donc de rendre ce lieu accueillant. On a l’impression qu’il y a une couche de neige au sol. Les couleurs ont changé - Gros contrastes entre les couleurs. Des couleurs vives ont été apportées pour animer l’ambiance - Il (l’élève) a remplacé le sol de la rue par des couleurs turquoise et blanches ce qui fait penser à de la neige. Cela éclaircit le tableau - Il y a beaucoup de variations de couleurs. La luminosité a été accentuée. Le mur en arrière a été coloré en rouge, ce qui égaye la scène. Plus rien n’est dans l’ombre.""Les contrastes ont été changés. L’ambiance glauque s’est transformée en ambiance lumineuse, voire même joyeuse. L’utilisation des couleurs vives (chaudes et froides) accentue cet effet."
"Le contraste devient trop important, ce qui rend certaines couleurs pas naturelles. Cela donne un côté mystérieux. Certains détails ont été » supprimés pour un contour plus propre. Le vert foncé est devenu un bleu très vif. On a un style plus moderne, plus éloigné de la réalité ».

"Dans cette image, le sens a complètement changé. L’arrière-plan a changé. Nous sommes passés de couleurs extrêmement noires, sombres et tristes à des couleurs claires. L’ambiance est plus conviviale, non lugubre.
Dans cette modification des aplats de bleu et de jaune ont été faits afin de donner l’illusion de la plage. Un palmier a été dessiné Le bar est resté le même mais semble tout d’un coup dans une ambiance plus chaleureuse et estivale. On peut remarquer que la couleur jaune est aussi retrouvée sur le mur du restaurant, ce qui créée une cohérence entre les couleurs. Le palmier fait penser à un endroit paradisiaque. Le jaune fait penser au sable et me rappelle les vacances au soleil. "

Professeur d’arts plastiques : Mme F. Grassias, collège Descartes à Antony (92).


Annexes :
Une Exposition Edward Hopper a eu lieu au au Grand Palais du 10 octobre 2012 au 28 janvier 2013
voir le site

Dossier pédagogique de l’exposition Hopper au Gand Palais


Mots-clés : modification du sens d’une image, Histoire des arts, EPI, PEAC, oral, verbalisation