Création en ligne / "Animaux monstrueux hybrides"


Cette ressource a fait l’objet d’une remise en forme afin de la placer dans une relation avec les programmes de 2015.


Cycle 4

  • Principales(s) notion(s) abordée(s) : Forme, couleur, espace.
  • Principales(s) question(s) travaillée(s) : La représentation ; images, réalité et fiction / La ressemblance : le rapport au réel et la valeur expressive de l’écart en art / La différence entre ressemblance et vraisemblance.

Demande faite aux élèves lors de la première séance :
En utilisant le logiciel en ligne proposé par la BNF (Bestiaire et maxi-montres), créez un (ou plusieurs) animal (aux) monstrueux en combinant les éléments extraits d’ enluminures médiévales proposés sur le site . - Pensez à découvrir l’enluminure dont chaque élément provient (relation au programme d’Histoire en 5ème : Le Moyen-Age).
Choisir le menu "L’atelier" dans :
[http://expositions.bnf.fr/bestiaire/pedago/ind_9.htm]

Présentation rapide du logiciel en ligne :
Les élèves choisissent un type d’élément (tête, corps, pattes, queue...) puis un exemplaire dans la liste proposée. Il s’agit de positionner cet élément et de le combiner avec d’autres. L’expérimentation est favorisée par le fait que chaque élément est proposé sous la forme d’un calque indépendant. Pendant cette phase de conception très ludique et très rapide, les élèves sont confrontés à la question du lien entre les éléments. Se posent les questions du redimensionnement, du positionnement (rotation, premier plan, devant, derrière). L’objectif annoncé est de rendre un ensemble par nature hybride cohérent.


En fin de séance, il y a eu un visionnement collectif des images produites. Le sujet de la verbalisation était la cohérence plastique et le lien plastique.

Il y a eu une suite... séance 2 - "Les animaux monstrueux s’installent au pays des arts plastiques".
Demande faite aux élèves : Collez les animaux dans le paysage (monde des arts plastiques) antérieurement créé. L’image obtenue
- montrera comment, selon vous, ces créatures vivent dans ce paysage
- donnera, par la position et la taille des animaux, une illusion de profondeur.
Vos animaux peuvent être dupliqués, déformés, positionné, redimensionnés ...

Chaque animal sera placé sur un calque dont le fond aura été rendu transparent.
La fenêtre calque devra être constamment affichée.
Remarque : Les élèves déjà familiarisés avec la logique des calques lors de la séance en ligne, s’adaptent facilement à ce travail qui nécessite de gérer les calques.

En fin de séance, au vidéo projecteur, visionnement collectif de quelques travaux.
Verbalisation à propos du sens obtenu (narration), du fonctionnement de l’image : introduction à la question de la profondeur. Intégration (ou pas) dans le paysage. Cohérence (ou pas).

Remarques :
L’approche de la question de l’illusion de la profondeur semble avoir été facilitée par la logique des calques et leur manipulation : devant, derrière, rotation, redimensionnement.
Inversement, ce travail a permis d’aborder la technique des calques en infographie de manière à la fois simple et efficace.

Mme F. Grassias, Professeur d’Arts plastiques, Collège Descartes, Antony - 92.